Solariser le port de Rouen pour tenir les objectifs de la COP 21 Rouen Normandie

La Métropole Rouen Normandie s’est engagée fin 2017 dans une démarche, la COP21 Rouen Normandie, pour mobiliser à ses côtés les acteurs du territoire pour agir ensemble sur la transition écologique. Il s’agit de mettre en œuvre sur le territoire les actions permettant de tenir les objectifs retenus au niveau national dans le cadre de l’Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement climatique en deçà de 2°C. Les objectifs de la COP 21 Rouen Normandie pour 2050 sont : la diminution par 4 des émissions de gaz à effet de serre, la diminution par 2 des consommations d’énergie et 100% d’énergie renouvelable consommée sur le territoire. Une mobilisation collective est donc nécessaire pour atteindre ces objectifs. Citoyens, communes mais aussi acteurs du monde économique se sont donc engagés à divers niveaux pour agir en faveur de la transition écologique du territoire.

Si la Métropole a mis en place son propre programme d’actions le plan climat air énergie territorial -, elle est aussi allée à la rencontre des autres acteurs du territoire pour mettre en œuvre une véritable action collective. Ainsi, depuis plusieurs mois, les agents de la Métropole, avec l’appui du WWF et de l’ADEME, ont rencontré de nombreuses entreprises, et les ont accompagnés pour prendre des engagements publics pour réaliser des actions de transition &énergétique dans des domaines divers et notamment la production ou la consommation d’énergies renouvelables comme par exemple l’installation de panneaux photovoltaïques.

Acteur du territoire de l’estuaire de la Seine, HAROPA -Port de Rouen s’engage à travers sa politique environnementale à développer l’implantation d’installations associées aux énergies renouvelables. Ainsi, HAROPA – Port de Rouen envisage en 2019 le lancement d’un appel à projets pour l’installation d’une ferme solaire sur un site inconstructible d’une superficie de 4 ha localisé à Grand-Quevilly, dans le périmètre du Plan de Prévention du Risque Technologique (PPRT).

Sont également prévues des installations de panneaux photovoltaïques sur des hangars portuaires. La solarisation de hangars portuaires vise à couvrir une partie des besoins énergétiques du Port de Rouen. L’établissement contribuera par cette action à s’inscrire dans la démarche durable engagée par l’Etat. Le Port de Rouen a lancé cette année une étude d’opportunité et de faisabilité pour l’installation des panneaux photovoltaïques sur le toit d’hangars portuaires. Par ailleurs, la coalition des entreprises du secteur du grand port souhaite notamment mettre en place la coalition sur le développement du photovoltaïque : il est proposé de lancer dès que possible un appel à projets sur les zones portuaires pouvant accueillir une ferme solaire, si possible en lien avec la SNCF (Sablonnière), voire dans le cadre d’une initiative plus ouverte aux autres acteurs à l’instar de l’appel à projets « Réinventer la Seine ».
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés