Six centrales PV en autoconsommation sur le territoire de Lorient Agglomération : objectif réduire la facture

L’équation est simple. La gestion, la valorisation des déchets et le traitement de l’eau au sein du territoire de Lorient Agglomération représentent plus de 80% de la facture énergétique de l’agglomération : ( 26 GWh/an 3M€/an d’électricité).Action/réaction. Les six sites, les plus énergivores du territoire, produiront désormais leur propre électricité via des centrales photovoltaïques en autoconsommation. L’objectif de cette opération est clair : réduire la facture énergétique sur le territoire.

Quénéa Energies Renouvelables, bureaux d’études et installateur basée à Carhaix (29), ne chaume pas en ce printemps 2018. Cette entreprise bretonne créée en 1996 a été chargée des travaux de réalisation de six centrales solaires photovoltaïques en autoconsommation sur les sites industriels de Lorient Agglomération. Le centre de tri ADAOZ de Caudan (bâtiment centre de tri et l’abri à balles), la STEP de kerolay à Lorient, la STEP de Plœmeur, l’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) de Kermat à Inzinzac-Lochrist et la STEP de Lanester, produiront donc bientôt leur propre électricité grâce à l’installation de centrales solaires photovoltaïque en autoconsommation.

Ces installations solaires, de puissances comprises entre 36 et 154 kWc, seront installées au sol ou sur toiture. La puissance de chaque site a été définie dans l’objectif de couvrir 100% du talon de consommation par la production photovoltaïque. La production globale estimée est de l’ordre de 481MWh/an. Cette production permettra de couvrir jusqu’à 10% de la consommation d’électricité, selon les sites. La construction de ces projets a été soumise à de nombreuses contraintes prenant en compte la salinité, l’ammoniac, le renforcement des charpentes, la zone d’enfouissement de déchet, etc. Autant d’aléas qu’a dû maîtriser l’entreprise Quénéa Energies Renouvelables qui dispose heureusement du recul suffisant sur les technologies de montage. De quoi réaliser des installations durables !

Ces projets s’inscrivent dans le cadre du programme TEPCV de 2015 (Territoire à énergie positive pour la croissance verte) dont Lorient Agglomération est lauréate. 80% du montant global du marché est ainsi financé par ce programme. Cette opération rentre également pleinement dans la volonté de l’agglomération de développer et favoriser les énergies renouvelables sur son territoire conformément à son Plan climat territorial adopté en 2012.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés