Equipementier / Solean innove dans la fabrication des modules solaires

Solean, une start-up française propose un changement total de paradigme pour la fabrication de panneaux solaires photovoltaïques. Pour mener à bien son objectif, elle vient d’achever son premier tour de table avec un investissement total de 2 millions d’euros, réalisé par EIT Innoenergy, BPI et Savoie Mont Blanc Angels. Cette somme sera injectée dans la recherche et le développement afin d’accélérer la mise sur le marché de son produit. Une mini révolution au cœur de l’industrie 4.0 !

Les moyens très innovants développés par Solean permettent de réaliser les trois étapes principales de fabrication d’un module solaire PV : chainage de cellules photovoltaïques, assemblage du panneau solaire et lamination de ce dernier. Ce processus utilise différentes machines qui permettent une approche modulaire pour l’assemblage des panneaux. La première de ces machines sera fonctionnelle à la fin de l’année 2019, les échéances ayant été avancées grâce à la levée de fonds de 2 millions d’euros.

Une solution Made in France pour produire des cellules et des panneaux sur mesure

Créée en septembre 2016, et installée en Savoie non loin de l’INES, Solean qui emploie une dizaine de salariés conçoit, commercialise et installe des solutions industrielles d’assemblage de panneaux photovoltaïques. Leurs clients sont les fabricants de panneaux solaires, notamment dans le secteur du photovoltaïque intégré aux bâtiments, le fameux BIPV. En effet, les solutions de Solean sont particulièrement adaptées aux besoins de variabilité de formes et de dimensions de ce secteur spécifique. Elles permettent en toute flexibilité de fabriquer des panneaux avec des cellules de dimensions très variables du 8 pouces pleines au 1/2 au 1/16 en ajustant rapidement, en dix à quinze minutes, la configuration de production pour adapter les produits aux demandes des architectes. Et ce même pour des lots restreints. Les unités de production de Solean sont développées et fabriquées en France pour la zone Europe.

Objectif: rapatrier une partie de la fabrication des modules en Europe

« Nous sommes partis d’une feuille blanche dans une optique d’industrie 4.0. Nous avons conçu nos solutions suivant le principe vertueux du lean (voir encadré) comme le nom de la société l’indique. Le monde du solaire a des marges de progrès dans le lean management. Nous innovons dans les process. Nous avons ainsi  déposé deux brevets et quatre nouveaux sont à l’étude » confie Arnaud Goy, CEO de Solean. Exemple concret d’optimisation. Pour une unité de production de 50 MW, Solean n’a besoin que de 80m² de surface là où l’industrie traditionnelle en demande 400. De quoi générer des économies sur le foncier et la maintenance. « En fait avec nos solutions, le coût de possession de l’équipement est divisé par deux à 5 ans. Qui dit aussi moins de robots, dit aussi création de jobs. Il s’agit d’un retournement de la robotisation. Notre objectif est de rapatrier une partie de la production de modules solaires en Europe et plus généralement en local dans les régions du monde qui en ont besoin, pour créer de l’emploi, retrouver de l’indépendance et baisser l’empreinte carbone. Avec des matériaux qui deviennent de moins en cher, le coût du transport commence à peser et à avoir un vrai impact à hauteur de 10% de l’addition finale, tout comme la part d’assemblage. Sans oublier le coût du chômage » poursuit Arnaud Goy. Aujourd’hui des discussions sont en cours pour une installation de la solution Solean chez plusieurs acteurs français et européens du photovoltaïque.

Encadré

Quid du lean ?

Le terme lean sert à qualifier une méthode de gestion de la production qui se concentre sur la « gestion sans gaspillage », ou « gestion allégée » ou encore gestion « au plus juste ». L’école de gestion lean trouve ses sources au Japon dans le système de production de Toyota ou SPT. L’école de philosophie du lean est marquée par la recherche de la performance (en matière de productivité, de qualité, de délais, et enfin de coûts), censée être plus facile à atteindre par l’amélioration continue et l’élimination des gaspillages afin d’améliorer la valeur globale pour le client.

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés