Clap de fin pour la concertation préalable de l’implantation de la giga-usine solaire de CARBON à Fos-sur-Mer

La société industrielle CARBON annonce la fin du processus de concertation préalable pour l’implantation de sa giga-usine de panneaux et de cellules photovoltaïques à Fos-sur-Mer, sur le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), en Région SUD. Ce processus avait débuté le 11 septembre 2023 et a donné lieu à de nombreux échanges avec les citoyens et l’ensemble des parties prenantes. Rendu public du bilan indépendant le 30 novembre prochain !

La phase de concertation préalable pour l’implantation de la giga-usine de panneaux et de cellules photovoltaïques de CARBON sur la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer s’est officiellement clôturée le 30 octobre dernier. Le dispositif mis en place comportait six réunions publiques, dont quatre réunions thématiques portant sur des sujets cruciaux tels que l’environnement, la sécurité, l’emploi et l’intégration dans le territoire.

Une concertation, catalyseur de nombreux échanges

L’équipe de CARBON est également allée au-devant des citoyens lors de trois débats mobiles et a mis en place une plateforme web dédiée, qui a permis aux citoyens de s’informer, de poser des questions et de formuler leur avis sur le projet. Cette première phase de concertation, garantie par la Commission nationale du débat public (CNDP), avait pour but de discuter de l’opportunité, des objectifs et des principales caractéristiques du projet. Elle a été le catalyseur de nombreux échanges et a permis de :

  • Mobiliser plus de 600 personnes lors des 6 réunions publiques ;
  • Rencontrer plus de 100 personnes lors des 3 débats mobiles ;
  • Recueillir plus de 74 contributions et plus de 6500 visites sur le site internet dédié à la concertation préalable.

CARBON souhaite associer toutes les parties prenantes

Il incombe désormais aux garants d’en établir un bilan indépendant, qui sera rendu public le 30 novembre au plus tard. CARBON et RTE préciseront ensuite les enseignements qu’ils retireront de cette concertation et les mesures qu’ils souhaitent mettre en œuvre pour en tenir compte. La société industrielle entre désormais dans une phase de concertation continue, toujours sous l’égide de la CNDP, qui précèdera l’enquête publique prévue en 2024. CARBON envisage entre autres des réunions publiques pour présenter sa réponse au bilan des garants ainsi que les premiers résultats des études d’impact et de dangers. Soucieuse que son projet industriel soit un véritable projet de territoire, CARBON souhaite associer toutes les parties prenantes. Ainsi, si le projet est autorisé, sera mis en place un comité de suivi pour assurer l’information et la participation du public.

 

Cet article est publié dans Non classé. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés