Une note de synthèse sur l'effacement en France et en Allemagne avec l'OFATE

L’Office franco-allemand pour la transition énergétique (OFATE) propose une note de synthèse intitulée « L’effacement et la gestion de la demande en France et en Allemagne » La France et l’Allemagne ont des objectifs ambitieux de développement des énergies renouvelables. En Allemagne, la part des énergies renouvelables pour la consommation brute d’électricité doit passer à 40-45 % d’ici à 2025, pour atteindre 55-60 % en 2035. En France, la loi sur la transition énergétique adoptée en 2015 prévoit une part des énergies renouvelables dans la production d’électricité de 40 % d’ici à 2030. Ces changements liés à la transition énergétique représentent un défi pour les systèmes électriques des deux pays ; avec l’augmentation de la part des énergies renouvelables, les besoins en flexibilité se font de plus en plus importants.

Par conséquent, la gestion active de la demande en électricité gagne en importance, car elle est une option de flexibilité disponible aujourd’hui. La « gestion de la demande » également appelée effacement (« demand response ») ou gestion de la charge examine les flexibilités existantes des comportements de consommation d’électricité et appelle celles-ci de façon ciblée. Les effacements de consommations peuvent être activés ponctuellement dès que l’on est en présence, simultanément, d’une demande en électricité élevée et d’une production faible. Les mesures de gestion de la charge permettent ainsi d’éviter l’écrêtement des installations d’énergies renouvelables et une amélioration globale de leur intégration au système électrique. Indépendamment de cette utilité systémique, la gestion de la demande se traduit par une source possible de revenus supplémentaire pour les consommateurs flexibles.

Cette note de synthèse de l’OFATE propose une introduction aux différents aspects des charges pilotables et donne un aperçu de la régulation actuelle française et allemande. D’une part, les différentes possibilités de recours aux charges flexibles dans les deux pays seront examinées, ainsi que leurs cadres légaux. Leur participation au marché de l’électricité et d’ajustement, ainsi que les dispositions nationales spécifiques seront également abordées. D’autre part, ce document approche la question des charges flexibles à un niveau plus général. Il propose une définition des différentes notions et des mises en œuvre de la gestion de la demande. Les aspects techniques et les possibilités de commercialisation existantes, ainsi que le rôle des opérateurs d’effacement indépendants seront examinés.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés