POWER2DRIVE Europe Conference: les synergies entre mobilité électrique et énergies renouvelables

Le verdissement du secteur des transports passe principalement par deux mesures : le développement de l’électromobilité et le déploiement des infrastructures de recharge. Ces thématiques sont donc au cœur de la première édition du salon Power2Drive Europe. Outre un riche programme-cadre, ce nouveau salon s’accompagnera de la Power2Drive Europe Conference. Les 19 et 20 juin 2018 à l’ICM (Internationales Congress Center München), des experts issus de l’industrie, de la recherche et de l’économie apporteront leur éclairage sur le déploiement des énergies renouvelables dans le domaine des solutions et infrastructures de recharge, et de l’intégration au réseau. La première édition de la Power2Drive Europe Conference sera aussi l’occasion d’aborder les modèles économiques et les opportunités commerciales de la filière.

La demande croissante d’électricité verte stimule le développement des projets de mobilité électrique et écologique. Parallèlement, les attentes en matière de renforcement de l’électromobilité dopent le recours aux énergies renouvelables. Si le nombre d’installations photovoltaïques progresse dans le monde selon les prévisions, les capacités mondiales installées en 2018 devraient avoisiner les 110 GW celui des véhicules électriques n’est pas en reste. La Chine, en particulier, connaît un véritable boom : en 2017, 777 000 nouveaux véhicules électriques y ont été vendus, dont plus 650 000 véhicules électriques à proprement parler, le reste étant constitué de véhicules hybrides rechargeables, soit 53 % de plus que l’année précédente.

Jusqu’à un tiers de véhicules électriques dans les immatriculations en 2025 dans le monde

Tels sont les chiffres communiqués par l’institut d’étude du secteur CAM, qui voit également une tendance positive se dessiner pour l’Allemagne. En 2017, les ventes de véhicules électriques ont représenté 54 500 unités, en hausse de 117 % par rapport à l’année écoulée. Toujours d’après ces analystes, les véhicules électriques devraient peser 2 à 6 % des nouvelles immatriculations dans le monde en 2020, voire constituer jusqu’à un tiers de celles-ci en 2025. Face à l’augmentation continue des ventes, il devient de plus en plus impératif de déployer des bornes de recharge en nombre suffisant, que ce soit à domicile, en entreprise ou dans les lieux publics. Développement des infrastructures de recharge, amélioration des solutions de recharge et des modes de paiement, modèles d’affaires innovants et conviviaux : tels sont les thèmes dominants de la Power2Drive Europe Conference.

Analyse du marché : facteurs de succès pour le verdissement du secteur des transports

La prédominance de la Chine et, dans une moindre mesure, des États-Unis au niveau international, ainsi que l’avance de l’Allemagne, mais surtout de la Norvège en Europe en matière de mobilité électrique s’expliquent par la diversité des normes et cadres réglementaires dans le monde. La réglementation influe sur l’évolution du marché et dynamise ou freine la transition énergétique dans les transports, comme l’indique la session « E-Mobility in the Political Context Regulations, Status-Quo and Prognosis ». Les intervenants y révèleront l’état de développement des infrastructures, les vecteurs de la mobilité électrique et les futurs potentiels et débouchés. La série de présentations « Overview of European Renewable E-Mobility » qui s’ensuivra sera l’occasion d’étudier différents marchés européens de l’électromobilité au travers d’études de cas. Ces sessions constituent le point de départ idéal pour approfondir la réflexion au cours des présentations.

Le domaine thématique « Charging Infrastructure Technology » abordera ainsi l’optimisation de la recharge des véhicules électriques. Le marché offre à présent une multiplicité de solutions : des gestionnaires d’énergie aux bornes de recharge murales intelligentes (wallbox). Elles permettent d’accroître la part d’électricité renouvelable lors de la recharge. De plus en plus, la durée de la recharge occupe une place prépondérante. L’Allemagne, par exemple, compte aujourd’hui près de 4 800 bornes de recharge publiques, dont 530 à recharge rapide. Avec son vaste programme de soutien doté d’une enveloppe de 300 millions d’euros, le Ministère fédéral des transports et des infrastructures numériques (BMVI) entend développer son réseau de bornes pour la porter au total à 15 000 unités parmi lesquelles figureront des bornes à recharge rapide. Les technologies, concepts et systèmes d’infrastructure de recharge recèlent donc un énorme potentiel commercial. L’intégration de ces systèmes dans les réseaux électriques en place renforce encore les opportunités. Ce sera l’un des thèmes de la session « Grid Integration » qui se penchera également sur l’intégration du véhicule électrique comme batterie de stockage. Y seront abordés les solutions de service réseau, ainsi que la stabilisation du réseau électrique et le stockage combiné.

Monétisation et modèles d’affaires en vedette

Les opportunités d’affaires autour des solutions de recharge et de la mobilité électrique intéressent aussi de plus en plus les entrepreneurs en dehors du secteur. Les sociétés de construction de logements proposent ainsi des voitures électriques en autopartage ; les entreprises électrifient leur parc et déploient leurs propres infrastructures de recharge sur leurs sites. « Les solutions pour flottes d’entreprise et leurs infrastructures de recharge doivent également être intégrées au réseau », affirme Holger Czuday, ingénieur économiste, responsable de cluster pour l’automobile, la technique d’entraînement/l’éctromobilité de Bayern Innovativ, société bavaroise de soutien à l’innovation et au transfert de connaissances, et président du comité de la Power2Drive Europe Conference. « Il en résulte un renforcement des opportunités de marché et des modèles économiques pour les fournisseurs et les utilisateurs », poursuit-il. Parallèlement, de nouveaux modes de paiement par carte prépayée, EC ou de crédit ou via une application voient le jour et seront présentés lors de la session «Business Models and Billing Models».

Les synergies entre véhicule électrique et verdissement de la fourniture d’énergie se retrouveront aussi au niveau des nouveaux concepts de monétisation. Car l’électromobilité ouvre aux entreprises du photovoltaïque un autre domaine d’activité. De plus en plus de spécialistes du solaire proposent des bornes de recharge et des solutions Smart Home pour optimiser l’autoconsommation. En outre, les fournisseurs d’électricité et les régies municipales associent à leur offre d’électricité verte des services de mobilité électrique. La session « Renewable Energy and E-Mobility » sera ainsi l’occasion d’effectuer un tour d’horizon des projets de recherche en cours dans le domaine de la convergence de la production d’électricité renouvelable et des transports.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés