Le déploiement des contrats de relance et de transition écologique (CRTE) est imminent

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a signé le jeudi 15 juillet dernier une convention de partenariat avec Gilles Vincent, Président d’AMORCE, afin de mobiliser massivement les collectivités autour du déploiement des Contrats de Relance et de Transition Écologique (CRTE). De quoi accélérer et intensifier le processus !

Lancés en novembre 2020 avec pour objectif d’instaurer une nouvelle relation de travail entre l’État, les collectivités territoriales et l’ensemble des acteurs locaux, les CRTE répondent à une triple ambition : la transition écologique, le développement économique et la cohésion territoriale. Signés pour six ans, ils bénéficient des crédits du plan France Relance, dont ils incarnent la déclinaison territoriale. Ils ont vocation à permettre aux collectivités d’intégrer, au sein de leurs projets de territoire, les ambitions de la transition écologique dans leurs priorités.

La transition écologique comme axe transversal prioritaire des CRTE
La convention de partenariat, signée pour une durée de deux ans, définit les modalités de collaboration entre le ministère de la Transition écologique et AMORCE, principal réseau de collectivités territoriales et d’acteurs locaux engagés dans la transition écologique. Elle fixe plusieurs objectifs pour favoriser le déploiement des CRTE dans les territoires :

 

  • Contribuer à la prise en compte de la transition écologique comme axe transversal prioritaire des CRTE ;
  • Mettre à disposition leurs expertises, leurs ressources, leurs outils de mobilisation et d’accompagnement au service du déploiement des CRTE ;
  • Favoriser les bénéfices environnementaux des contrats de relance et de transition écologique pour les territoires ;
  • Contribuer à la mise en œuvre opérationnelle de ces contrats dans leur dimension environnementale.

Ce partenariat va permettre au ministère de la Transition écologique de s’appuyer sur l’expertise d’AMORCE, qui sera associée aux dispositifs de pilotage du déploiement des CRTE. Le ministère et AMORCE échangeront régulièrement afin d’assurer le suivi des projets constituants un CRTE, mais aussi des CRTE dans leur ensemble.

 

Placer la transition écologique au cœur de la relance économique des territoires

« Je me réjouis de la signature de ce partenariat avec AMORCE, qui va permettre de multiplier les CRTE, véritables projets de territoires qui placent la transition écologique et la cohésion territoriale au premier plan. Nous accompagnerons chaque groupement de communes à chacune des étapes de leur projet » a déclaré Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. « Les CRTE constituent une opportunité de placer la transition écologique au cœur de la relance économique des territoires. Pour y parvenir, les collectivités et leur groupement doivent s’inscrire dans une démarche de résultats, avec des objectifs ambitieux de transition écologique et d’amélioration continue des actions qui composeront leur CRTE sur le plan environnemental. Nous partageons cette ambition commune avec le ministère et AMORCE sera au rendez-vous pour accompagner les collectivités dans cette démarche » a conclu Gilles Vincent, Président d’AMORCE.

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés