L'annulation d'une commande en Californie fait sombrer l'action Soitec

L’action de Soitec, spécialiste français du silicium sur isolants et du photovoltaïque, a connu ce lundi 22 décembre un effondrement spectaculaire à la Bourse de Paris. En cause : une nouvelle annulation d’un contrat dans le solaire.

-54,50%. Tel est le pourcentage perdu lundi 22 décembre par l’action Soitec. Cette chute spectaculaire est due au blocage du projet de centrale solaire « Desert Green Solar Farm » en Californie. L’arrêt brutal de ce projet est lourd de conséquences pour Soitec, créant la défiance des investisseurs. La direction du groupe a ainsi revu en forte baisse ses prévisions pour les années 2015 et 2016. Le Figaro expliquait ainsi dans la matinée : « Soitec ne recevra donc pas les commandes escomptées de ses système CPV (photovoltaïque à concentration), et les coûts liés à son usine américaine de production (65 millions d’euros en année pleine) vont devoir être absorbés par d’autres moyens, inexistants à l’heure actuelle ».

Par communiqué, le groupe a ainsi précisé qu’il envisageait de « redimensionner immédiatement les ressources de son usine de San Diego et mettre en œuvre le programme de réductions de coûts qui en résulte ». La promesse de réduction des pertes opérationnelles ne pourra donc pas être tenue. L’annonce a été très mal accueillie par les investisseurs alors que les perspectives du groupe s’assombrissent clairement à moyen terme. Une nouvelle augmentation de capital est à envisager pour faire face aux difficultés qui attendent le groupe. Cette opération serait bien entendu dilutive pour les actionnaires actuels. Par ailleurs, ces difficultés ne sont pas nouvelles alors que Soitec avait déjà procédé à trois augmentations de capital au cours des quatre dernières années.

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés