Lancement du projet EnR-Pool : Quand l’industrie lourde se penche sur les énergies renouvelables

Energy Pool, Schneider Electric et le CEA ont annoncé à la fin du mois de mai dernier, le lancement du projet EnR-Pool, ayant pour objectif de favoriser le développement des énergies renouvelables grâce à la modulation participative de la consommation énergétique d’industriels à très forte consommation. Ce lancement a eu lieu sur le site de Savoie Technolac (Le Bourget-du-Lac), en présence de M. le Sénateur Jean-Pierre Vial, Président de Savoie Technolac, Co-président fondateur de l’INES et membre de la commission Energie du Sénat. Le projet EnR-Pool consiste à évaluer de quelle manière des clients industriels peuvent, en adaptant ponctuellement leur consommation électrique, contribuer à résoudre certaines problématiques liées à l’insertion des énergies renouvelables intermittentes sur le réseau, tout en améliorant leur compétitivité. Pour ce faire, EnR-Pool développera des solutions et des modèles économiques permettant de valoriser les mécanismes de délestage et de consommation à la demande grâce à la mise en œuvre du projet.

« La production aléatoire des énergies renouvelables n’est pas nécessairement corrélée avec les besoins des consommateurs et peut induire de réelles difficultés pour la gestion du système électrique, explique Olivier Baud, Président Fondateur d’Energy Pool et Pilote du projet EnR-Pool. L’éolien et le solaire étant des énergies intermittentes et variables, mais prédictibles, le projet EnR-Pool a pour vocation d’apporter des solutions au problème d’équilibre entre production et consommation d’électricité, en s’appuyant sur une participation active des consommateurs. » Le projet EnR-Pool est piloté par Energy Pool, en partenariat avec Schneider Electric et les équipes du CEA à l’INES, et financé par l’ADEME dans le cadre des Investissements d’Avenir à hauteur de 1,1 million d’euros sur un budget total de 2,3 millions d’euros. D’une durée de trois ans, EnR-Pool prévoit un programme d’actions visant à :

agréger et mesurer la production de plusieurs centaines de MW d’énergies renouvelables d’origines éolienne et solaire ;
étudier la fiabilité des outils de prévision de rendement existants ;
relever la consommation de gros consommateurs issus de plusieurs grands sites industriels en France métropolitaine ;
développer des systèmes permettant une évaluation des capacités de ces mêmes sites à faire de la modulation électrique et à contribuer à l’équilibrage du réseau électrique ;
analyser les nouveaux mécanismes des marchés de l’énergie.

EnR-Pool vise ainsi à valider la faisabilité technique de la démarche puis à développer des systèmes et modèles d’affaires permettant de valoriser les efforts réalisés par l’ensemble des parties : consommateur, producteur, gestionnaire du réseau et acteur d’équilibre. A terme, le principe de gestion de la demande d’électricité développée par EnR-Pool pourrait permettre de diminuer ou de décaler la consommation lorsque le vent chute et/ou le soleil se cache, et inversement de la stimuler lorsque la production est importante alors que la demande est faible. Le maintien de l’équilibre du réseau en serait ainsi facilité à moindre coût.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés