La SATT Paris-Saclay recherche ingénieur(e) maturation H/F pour la fabrication de prototypes de cellules solaires

Située au cœur du Cluster Paris-Saclay, fleuron de l’excellence scientifique et industrielle française, la SATT Paris-Saclay a pour vocation principale de financer la maturation de projets innovants issus des laboratoires membres du Cluster Paris-Saclay. Dotée d’une capacité d’investissements de 66M€ sur 10 ans, la structure s’est donnée comme objectif à l’horizon 2024 d’avoir créé 75 start-ups, accompagné 300 projets de maturation et déposé 1000 brevets.

 

Dans le cadre du projet POC’UP FLEX PV (projet visant à développer un nouveau procédé de fabrication des cellules solaires en couches minces à base de CIGS (alliage cuivre-indium-gallium-sélénium-soufre par électrolyse pour des modules ultralégers et flexibles), mené en partenariat avec le CNRS et l’Université Paris Saclay, la SATT Paris Saclay recrute un(e) ingénieur(e) maturation en CDD pour une durée de 12 mois.

 

Description du poste/Mission principale

 

Sous la direction scientifique de Daniel Lincot, Directeur de recherche CNRS à l’Institut Photovoltaïque d’Île-de-France  (UMR 9006-CNRS- Ecole polytechnique-Chimie ParisTech IPVF sas) et de Jean-Michel Lourtioz,  Directeur  de  recherche  émérite  CNRS  au  laboratoire  Centre  de  Nanosciences  et  de Nanotechnologies (C2N UMR 9001 CNRS-Université Paris Saclay), porteurs du projet, vous prenez en charge la réalisation des prototypes des cellules solaires en couches minces à base de CIGS (alliage

cuivre-indium-gallium-sélénium-soufre).  L’objectif  est  d’atteindre  un  rendement  de  17%  sur  petite surface (1 cm² ) et 15% sur 100 cm².

 

Description des tâches et activités :

 

Les  couches  minces  de  CIGS  sont  préparées  par  électrolyse  suivie  d’un  traitement  thermique.  Le support est un support métallique ou polymère, recouvert d’une couche de molybdène servant de contact.

La  personne  recrutée  aura  la  charge  de  l’ensemble  des  procédés  de  fabrication  des  cellules,  en particulier l’étape principale d’élaboration des couches de CIGS par électrolyse. Cette étape sera au cœur  de  sa  mission.  L’obtention  de  couches  de  CIGS  de  qualité  par  cette  méthode  repose  sur  la synthèse électrochimique à basse température d’une couche de précurseur contenant les différents éléments constitutifs, suivie d’une étape de traitement thermique.

 

Profil du candidat recherché

 

Dotée  d’une  formation  initiale  scientifique  en  physico-chimie  des  matériaux  semi-conducteurs  en couches minces (Master ou diplômé d’Ecole d’ingénieur), idéalement, vous avez déjà une expérience dans ce domaine. Vous êtes doté obligatoirement d’une compétence expérimentale polyvalente.

 

Compétences métiers : Connaissances dans le domaine des matériaux en couches minces |maitrise des  procédés  électrochimiques  |  chimie  des  solutions  et  des  matériaux  |  physique  des  semi-conducteurs,  cellules  solaires  |  procédés  couches  minces  |  caractérisations  structurelles,  de composition, optiques et photovoltaïques

 

Modalités du contrat

 

•  Type de contrat : CDD

•  Durée : 12 mois

•  Date de début de contrat : à compter du 1 er  avril 2021

•  Rémunération : Selon expérience

•  Localisation :

-  L’institut Photovoltaïque d’Île-de-France (UMR 9006 CNRS) – 18 Boulevard

Thomas Gobert, 91120 Palaiseau ;

-  Plateforme SOLCIS – Université Paris Saclay, Bat. 201, 2 rue Henri Becquerel, 91122 Bures sur Yvette.

 

Date de validité de l’offre d’emploi

 

Jusqu’au 15 mars 2021.

 

Contacts

 

Daniel.LINCOT@cnrs.fr

Jean-Michel.LOURTIOZ@universite-paris-saclay.fr

avec copie : service.ressourceshumaines@satt-paris-saclay.fr

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés