Jean-Bernard Levy (EDF) : « atteindre 50% d'électricité nucléaire suppose que l'énergie solaire atteigne 20%

Jean-Bernard Levy (EDF) : « atteindre un seuil de 50% d’électricité nucléaire suppose d’élever la part de l’énergie solaire au minimum à 20%…EDF se fixe comme objectif d’en construire 30 % soit 30 GW »

Jean-Bernard Levy : Merci Virginie, Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, Cher Sébastien Lecornu,

Je voudrais d’abord vous remercier de me donner la parole pour rappeler combien EDF place au cœur de sa stratégie, la transition énergétique et tout particulièrement le développement du solaire photovoltaïque. Je voudrais vous dire, Monsieur le Ministre, que les mesures que vous venez d’annoncer, pour nous, marquent un vrai tournant, ces mesures étaient très attendus, disons le cash, la France a un vrai retard en matière d’énergie solaire.

Notre capacité installée est de près de 8 gigawatts cela ne représente 1,7% de la production annuelle d’électricité dans notre pays. Comme vous le savez, l’Allemagne est un pays plus dense et moins ensoleillé que la France, là où nous avons 8 gigawatts, l’Allemagne en a déjà 43, l’Italie en a 20 et l’Angleterre 13.

Longtemps on a cru pouvoir expliquer cet écart, ce retard, par la différence de coût entre l’électricité bon marché que nous offre notre parc nucléaire et le coût élevé du photovoltaïque.

Cet argument de préservation du pouvoir d’achat des français, il était imparable, mais je crois qu’aujourd’hui il est largement atténué, puisque depuis huit ans le coût du photovoltaïque a été divisé par cinq et que ce coût se rapproche de plus en plus des prix du marché non régulé.

Pendant ce temps-là malheureusement en France le rythme de construction des installations solaires n’a pas vraiment accéléré. Il restait en deçà de ce qui se passe dans la plupart des pays qui ont décidé de s’y lancer.

Nous sommes très heureux que vous sortiez d’une vision un peu incantatoire, utopique en matière d’énergies renouvelables, en annonçant des mesures très pragmatiques qui vont nous permettre, je l’espère, de sortir d’une pratique trop malthusienne dans les appels d’offres.

Lire la suite et voir la vidéo…

Cet article est publié dans Actualités et tagué , . Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés