ESMC se félicite de l’inclusion de la fabrication photovoltaïque dans la stratégie solaire de l’UE

Le European Solar Manufacturing Council (ESMC) félicite la Commission européenne d’avoir adopté plus tôt que prévu la stratégie de l’UE en matière d’énergie solaire. Des actions concrètes doivent être prises sans délai !

L’ESMC apprécie l’expression claire de la Commission en faveur d’un “projet important d’intérêt européen commun” (PIIEC) pour la fabrication de PV dans la nouvelle stratégie et dans le plan REPowerEU. Cependant, des actions ciblées plus concrètes doivent être lancées sans délai pour rétablir les capacités de fabrication de l’énergie solaire photovoltaïque en Europe à une échelle compétitive et pour réduire le déficit commercial croissant de l’énergie solaire photovoltaïque. Les IPCEI sont déjà une mesure existante conforme aux règles de concurrence de l’UE, et ESMC s’est efforcé de soutenir une industrie de fabrication photovoltaïque de l’UE par le biais de l’initiative PV IPCEI. Cette mesure pourrait être mise en œuvre en quelques mois, créant ainsi les bases d’une industrie européenne de fabrication photovoltaïque innovante, durable et compétitive à long terme. L’initiative PV IPCEI a été lancée l’année dernière et regroupe désormais plus de 50 entreprises européennes de fabrication de PV et instituts de recherche.

Le 20 mai, l’ESMC organise l’événement de lancement du PV-IPCEI à Bruxelles. L’objectif de cet événement est de consolider les efforts de l’industrie européenne de fabrication de PV, ainsi que de stimuler une plus grande implication des États membres de l’UE dans le cadre PV-IPCEI. ESMC soutient également le plan de la Commission visant à élaborer des orientations sur les procédures d’autorisation pour les nouvelles usines de fabrication. L’ESMC propose que la création d’installations de fabrication de PV soit alignée sur le statut de planification et d’autorisation le plus privilégié (par exemple, les zones économiques franches, les exonérations fiscales, etc.), y compris la création de systèmes de traitement préférentiel, comme ils ont été créés pour d’autres sujets PIIEC dans l’UE. En outre, le ESMC se réjouit de l’inclusion des modules, onduleurs et systèmes photovoltaïques dans les deux instruments obligatoires du marché intérieur ; le règlement sur l’écoconception et le règlement sur l’étiquetage énergétique, au premier semestre 2023. En ce qui concerne ces règlements, le ESMC espère que le processus d’évaluation de la Commission visant à inclure la qualité du processus de fabrication et l’empreinte carbone des modules PV se concrétisera dans des propositions législatives concrètes.

 

La proposition de l’ESMC de créer un véhicule financier pour réduire les risques des investissements dans la fabrication de PV a été reconnue par l’intention de la Commission européenne d’établir une alliance de l’industrie solaire PV de l’UE, qui cartographiera la disponibilité du soutien financier, attirera les investissements privés et facilitera la dialogue et mise en relation entre producteurs et acheteurs. ESMC exprime un soutien élevé pour un tel cadre dédié. Nous tenons à souligner la nécessité pour la Solar PV Industry Alliance de commencer dès que possible les travaux en vue d’établir un programme de soutien concret de 3 milliards d’euros pour sa mise en œuvre dès 2022. Chaque jour de retard dans le lancement d’instruments de soutien compétitifs ajourne la fabrication européenne de PV investissements. La transparence, l’implication de l’industrie de fabrication de PV, des actions rapides de soutien à l’industrie de fabrication de PV et des investissements de réduction des risques devraient avoir une priorité absolue dans la mise en œuvre de la stratégie. Nous exhortons également la nouvelle Solar PV Industry Alliance à fixer des objectifs concrets à long terme pour les capacités de fabrication de PV tout au long de la chaîne de valeur en Europe.

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés