ENOA, quand l'éclairage devient producteur d'électricité

NOVEA ENERGIES, filiale du GROUPE RAGNI spécialiste de l’éclairage public autonome, annonce la sortie d’ENOA, un concept breveté qui fait définitivement entrer l’éclairage dans la sphère de l’économie fonctionnelle : ENOA est un dispositif d’éclairage producteur l’énergie. Bienvenue dans le monde de l’éclairage à énergie positive.
Le principe est simple : pendant la journée, le candélabre produit de l’énergie. Au lieu d’être stockée dans des batteries, l’énergie photovoltaïque est instantanément réinjectée sous forme d’électricité dans l’environnement immédiat, par exemple dans un bâtiment à proximité. La nuit, le candélabre fonctionne normalement, en s’alimentant grâce au réseau électrique conventionnel. Pour résumer, au lieu de consommer, et parfois à perte, de l’électricité, l’éclairage public devient producteur d’énergie.

Avec ENOA, NOVEA ENERGIES marque un pas important dans le domaine des technologies vertes. Un secteur pointé comme l’un des postes de dépenses les plus importants devient désormais producteur. Ainsi, les industries, les écoles, les stations-services ou les hôpitaux se concentrent sur l’usage de l’énergie produite et de la lumière, au lieu de choisir un simple luminaire. Nouvel outil pour le GROUPE RAGNI, qui a fait de « l’éclairage raisonné » sa ligne directrice.

Pour rassurer les usagers, NOVEA mise sur une mise en œuvre facile pour les installateurs et sur un accompagnement dans les démarches administratives. En plus de tous les autres avantages connus (maintenance limitée, longue durée de vie, respect de l’obscurité), cette solution offre aux usagers une valeur ajoutée, très recherchée aujourd’hui : l’éclairage public fait son entrée dans l’économie circulaire.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés