Delta fait rimer solaire PV et réhabilitation de friches industrielles, entre industries du passé et vision d'avenir !

Située près de Dresde en Allemagne, la zone d’activités industrielles de Lauchhammer a compté depuis son ouverture en 1917 des industries aussi diverses que la fabrication de briques, d’acier, de produits chimiques et de gaz. Confronté à l’obligation de prendre en charge et de dépolluer ce site dont l’exploitation industrielle s’était malheureusement traduite par une lourde dégradation des sols et de la nappe phréatique, le Gouvernement allemand a souhaité lancer un vaste programme de réhabilitation qui a duré plus de 10 ans. Réaménagé et de nouveau paysagé, ce site qui accueille maintenant de nombreuses surfaces commerciales s’est vu réservée une place de choix pour accueillir une centrale photovoltaïque au sol qui produit depuis plus d’un an maintenant.

Onduleurs de chaîne plutôt que solution centralisée

D’une superficie de 9,5 hectares, cette centrale de 3,83 MW dont l’appel d’offre a été gagné par le groupe Solarpark Emmvee Sokrates GmbH est composée de 16 000 modules Emmvee Diamond 240er et de 135 onduleurs string Delta-Solivia sans transformateur (15/ 20 et 30 kVA). Choisis pour leur rapport qualité-prix et leur garantie initiale de 10 ans, les onduleurs de chaîne (string) Delta-Solivia ont gagné la préférence de Emvee face à une solution centralisée sur des critères autant techniques que financiers : Simplicité de mise œuvre, câblage réduit, absence de nécessité d’un local dédié (grâce à l’IP 65), absence d’obligation d’un contrat d’entretien fabricant, possibilité d’intervention autonome pour la maintenance préventive. Autant de raisons, qui plus est compte tenu des fortes baisses constatées sur le prix des onduleurs strings de puissances supérieures à 20 kVA ces derniers mois, qui pourraient bien inciter les partisans du « tout centralisé » à reconsidérer leur jugement.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés