Création du Pôle Energie Île-de-France pour mieux se coordonner sur le développement des renouvelables

Dans le cadre du salon des Maires d’Île-de-France, Jean-Jacques Guillet, Président du SIGEIF (Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l’Electricité en Île-de-France) et député-Maire de Chaville ( représenté par Olivier Thomas, 1er Vice-Président du Sigeif et Maire de Marcoussis ) a signé avec les présidents des syndicats organisateurs du service public local de distribution de l’Energie (AODE) régionaux la convention constitutive du « Pôle Energie Île-de-France ». Objectif : créer un Pôle afin d’optimiser, de rationaliser et de coordonner leurs actions sur leurs territoires respectifs, au service de toutes les collectivités franciliennes.

La loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (loi «MAPTAM» de 2014) et La loi de nouvelle organisation territoriale de la République (loi «NOTRe» de 2015) ont renforcé et généralisé la coopération intercommunale en précisant notamment, dans le domaine de l’énergie, les rôles respectifs des différentes collectivités territoriales. Désormais les syndicats d’énergie sont de véritables instruments opérationnels au service des politiques des collectivités locales, susceptibles d’intervenir dans l’ensemble des domaines liés à la transition énergétique : distribution rationnelle de l’énergie, production décentralisée, maîtrise de l’énergie et efficacité énergétique, nouvelles mobilités

Des autorités organisatrices de la distribution d’énergie au cœur de la transition énergétique

Les signataires de cette Convention se sont fixés les objectifs suivants :
- Partager l’expertise et le savoir-faire des membres de cette entente dans les domaines techniques, juridiques et financiers afin de faciliter une montée en compétence mutualisée et de mettre à disposition de toutes les communes d’Île-de-France une offre de services équivalente et performante pour la mise en œuvre de la transition énergétique.
- Organiser des formations des élus des membres de l’entente et de leurs agents.
- Participer à la création et à l’animation, à l’échelle régionale, des outils de connaissance et de planification des investissements (réseaux, unités de production décentralisée d’énergies renouvelables, etc.).
- Optimiser l’exercice, par les membres de l’entente, des missions de contrôle de leurs concessionnaires et coordonner leurs stratégies de négociation avec ces concessionnaires ainsi que leurs autres partenaires industriels.
- Mettre à la disposition de la Région, chef de file en matière de transition énergétique, un pôle fédéré d’expertise et de dialogue et contribuer, en liaison avec les services de l’État, à la rationalisation de la carte des AODE en Île-de-France dans l’esprit de la loi du 7 décembre 2006.
- Et, plus généralement, favoriser la mise en commun de moyens et de compétences sur des projets présentant un intérêt commun.

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés