Baisse des tarifs d'achat photovoltaïques : De nombreuses entreprises arrêtent leurs activités

La Commission de Régulation de l’Energie vient de communiquer au Gouvernement les nouveaux coefficients de décroissance des tarifs d’achat pour les nouvelles installations photovoltaïques, d’une puissance comprise entre 0 et 100 kW, dont la demande de raccordement au réseau sera effectuée entre le 1er Juillet et le 30 septembre. Cette baisse sera comprise entre 3,5 % et 9,5 % selon le type d’installation.

SER-SOLER rappelle une fois encore que l’indicateur retenu – les demandes de raccordements effectuées au trimestre précédent – pour le calcul de ces coefficient est totalement inapproprié. En effet, les demandes de raccordement ne reflètent pas la réalité du développement du parc dans les mois qui suivront, comme en témoigne le niveau de puissance des raccordements, toutes puissances confondues, observé au premier semestre 2013 : environ 200 MW contre 765 MW pour le premier semestre de l’année précédente.

C’est pourquoi, les professionnels souhaitent qu’une analyse des demandes de raccordement et de la réalité du développement des projets soit menée par les Pouvoirs publics. Chacun prendra alors la mesure de l’écart entre les demandes de raccordement et le raccordement effectif des projets associés à ces demandes. Ces résultats pourront permettre la mise en œuvre d’un nouveau pilotage du soutien public à la filière sur ce segment de marché.

« Malgré les mesures d’urgence prises par le Gouvernement en début d’année pour revaloriser les tarifs, cette décroissance, calculée à partir d’un mauvais indicateur, paralyse, une fois encore, la filière. Une refonte complète du soutien public est vitale pour les entreprises du photovoltaïque », déclarent Jean-Louis Bal et Arnaud Mine, respectivement Président du SER et de SER-SOLER.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés