« 16e édition de l'Observatoire de l'énergie solaire photovoltaïque » : 1,5 et 2 GW par an à partir de 2017

L’activité du troisième trimestre 2015 affiche une hausse importante à 384 MW mais elle est en trompe l’oeil car elle provient du raccordement d’un très grand projet de 226 MW (Cestas). Sans ce projet particulier l’activité ne serait que de 157 MW, soit une baisse de 8% par rapport au deuxième trimestre (170 MW) . Sur les 12 derniers mois l’activité s’élève à 968 MW mais seulement à 742 MW hors le projet de Cestas. A la fin du second semestre les 12 derniers mois affichaient un volume de 880 MW, ce qui montre bien le ralentissement de l’activité. Pour l’année 2015 nous maintenons notre prévision d’un niveau de raccordement de l’ordre de 900 MW hors Cestas et de 1100 MW avec Cestas. Suite au décalage de l’Appel d’Offres CRE 3 et du nouvel Appel d’Offres Simplifié ont été décalés de près d’une année l’activité 2016 devrait diminuer.

Cependant les annonces récentes du gouvernement, doublant le volume des appels d’offre en cours et augmentant le tarif des installations inférieures à 100 kWc vont amortir la chute à venir en 2016 et 2017. Ces annonces font suite à la publication par la CRE des prix moyens des dossiers déposés à l’Appel d’Offre CRE 3 qui font ressortir un prix moyen de 87 €/MWh pour les grandes centrales au sol. Ces dernières sont devenues plus compétitives que l’éolien terrestre. Par ailleurs les dernières annonces de la Ministre (MEDDE) concernant les futurs appels d’offre pour le photovoltaïque sont de nature à stabiliser le niveau d’activité à un niveau supérieur entre 1,5 et 2 GW par an à partir de 2017.

Rappel. Lancé début février 2012 au cœur du débat présidentiel sur la future politique énergétique, l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque a pour objectif de fournir des indicateurs sur le secteur photovoltaïque en France afin d’éclairer le débat public. Il vise notamment à publier une photographie trimestrielle du parc solaire photovoltaïque installé en France, et à mettre ces résultats en perspective au regard des autres pays européens. Enfin, il s’engage pour apporter davantage de transparence sur l’évolution du coût du financement public.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés