Volvo annonce la création d’une usine de batteries en Suède de 50 gigawattheures de capacité

L’implantation de cette giga usine est le fruit d’une coentreprise entre Volvo et Northvolt. Le site industriel devrait entrer en service en 2025 et employer jusqu’à 3 000 personnes.

 

Volvo, en partenariat avec Northvolt, un fournisseur de cellules de batterie durables et de systèmes connexes, vient d’annoncer l’ouverture d’une nouvelle usine de fabrication d’équipement de stockage en co-entreprise. L’installation sera située à Torslanda, un quartier de la ville de Göteborg où est né le constructeur automobile scandinave. Cette usine devrait commencer à fabriquer des batteries à partir de 2025 pour les véhicules Volvo et Polestar.

 

3,3 milliards de dollars d’investissement

 

Cette usine, qui sera stratégiquement située à proximité de la plus grande usine d’assemblage de Volvo. Elle est le résultat d’un investissement combiné des deux sociétés d’environ 30 milliards de couronnes suédoises, soit environ 3,3 milliards de dollars. Cette dépense, qui a été annoncée en décembre, comprend également un nouveau centre de recherche et développement. Cette installation, également située à Göteborg, commencera à fonctionner cette année. La construction de la nouvelle usine de Volvo et Northvolt devrait commencer en 2023. Une fois opérationnelle, l’usine devrait employer jusqu’à 3 000 personnes. Au-delà de cela, il devrait avoir la capacité de construire jusqu’à 50 gigawattheures de batteries par an, ce qui en fait l’une des plus grandes usines de fabrication de cellules en Europe. En mettant ce chiffre dans son contexte, cela représente suffisamment de réservoirs d’électrons pour alimenter environ 500 000 véhicules électriques.

 

Volvo : un portefeuille de produits 100% électriques en 2030

 

Renforçant les références de Volvo en tant que constructeur automobile haut de gamme respectueux de l’environnement, l’usine, ultra moderne et ancrée dans son époque, sera alimentée par de l’énergie propre, sans fossile. Exit les imposantes cheminées qui émettent des panaches de fumée âcre. Dans les années à venir, Volvo vivra une montée en charge de la demande de batteries en interne. Même s’il ne propose aujourd’hui que quelques véhicules purement électriques, plus une poignée d’hybrides, le constructeur automobile s’efforce d’électrifier complètement son portefeuille d’ici 2030, soit à environ deux cycles de vie du produit, pratiquement en un clin d’œil dans l’industrie automobile. Avec l’aide de Northvolt, cette nouvelle usine de batteries devrait devenir la pierre angulaire de l’empreinte de fabrication mondiale de Volvo.


                              
											
Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés