Total construira la première centrale solaire de très grande envergure (800 MWc) du Qatar

Total  a  signé  des  accords  pour  le  développement  du  projet photovoltaïque  d’Al  Kharsaah  Solar  PV  IPP  Project,  centrale  solaire  de  800 mégawatts-crête (MWc) située à 80 km à l’ouest de Doha, au Qatar. Le projet a été attribué au consortium composé de Total (49%) et de Marubeni (51%), à l’issue du premier appel d’offres solaire du pays.

L’un des projets les plus compétitifs au monde

« Nous sommes fiers d’ouvrir la voie en construisant la première centrale solaire de grande envergure  au  Qatar  et  d’accompagner  un  pays  déterminé  à  développer  les  énergies renouvelables. Avec nos partenaires, nous mettrons en œuvre le meilleur de notre expertise et de notre savoir-faire technique afin de livrer un projet qui sera l’un des plus compétitifs au monde, a déclaré Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total. Al Kharsaah, le plus grand projet solaire de Total, contribuera à notre ambition de déployer 25 GW d’énergies renouvelables d’ici à 2025. Grâce à ce projet, nous renforçons notre partenariat de long terme avec le Qatar, dans le pétrole, le gaz naturel, le raffinage et la pétrochimie, et nous l’étendons aux  énergies  renouvelables. C’est  un  symbole  fort  de  la  stratégie  de  Total  de  devenir  un producteur et un fournisseur de toutes les formes d’énergies.»

2 millions de modules solaires à double face

Al Kharsaah  est  la  première  centrale  solaire  de  très  grande  envergure  du  Qatar.  Elle approvisionnera le réseau Qatari et alimentera industries, services et particuliers en énergie fiable, abordable et propre dès 2021 avec une capacité initiale de 350 MWc avant d’atteindre sa  pleine  capacité  en  2022.  Elle  représentera  environ  10%  de  la  demande  de  pointe  en électricité du pays et réduira les émissions de CO2 du Qatar de 26 millions de tonnes sur la durée de vie du projet. La centrale sera construite sur un terrain de plus de 1 000 hectares et comptera 2 millions de modules solaires à double face montés sur des trackers, permettant de réaliser des gains de puissance substantiels et de tirer pleinement parti de l’ensoleillement exceptionnel  de  la  région.  Elle  représentera  un  investissement  d’environ  500  millions  de dollars.

Un PPA sur 25 ans

Le projet sera développé et opéré par le SPV Siraj 1, détenu conjointement par le consortium composé de Total Solar International et de Marubeni (40 %), aux côtés de Siraj Energy (60 %), joint-venture entre Qatar Petroleum (40 %) et QEWC (Qatar Electricity & Water Company, 60 %). Ce projet bénéficie d’un contrat d’achat d’électricité (Power Purchase Agreement, PPA) sur 25 ans prévoyant la fourniture d’électricité à l’acheteur Kahramaa.

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés