Sillia Energie : Automatisation accrue pour la nouvelle ligne (50 MW) qui vient d’entrer en service

La nouvelle ligne du site de Lannion de l’entreprise Sillia Energie spécialisé dans l’assemblage de modules photovoltaïques produit la fin juin 2011 ses premiers capteurs. Cet investissement, qui double la capacité de production (50MWc/an), permet à la société de renforcer ses contrôles qualité et d’accroître l’automatisation des postes de travail.

Trois étapes majeures du process de fabrication dépendent donc aujourd’hui des dernières technologies en la matière. L’ électroluminescence permet d’effectuer le contrôle visuel de la qualité des strings de cellules. Cette étape permet de déceler les éventuelles microfissures et défauts qui auraient pu échapper à l’œil humain. Une technique qui s’ajoute aux caméras utilisées pour contrôler la qualité des cellules et vérifier leur l’alignement. Sillia Energie effectue ce type de contrôle sur tous les strings de cellules rentrant dans la fabrication de ses produits, ce quel que soit le format du module PV.

Un mot sur les soudures. Deux robots sont dédiés à la découpe, au pliage et à la soudure des rubans de cuivre étamé qui relient entre eux les strings de cellules et permettent de raccorder la boîte de jonction. Ce poste est entièrement automatisé. Les caméras qui permettent aux robots de se positionner offrent une grande précision. Dernière étape automatisée : L’ébavurage. Positionné en sortie de laminateur ce robot retire la matière qui s’est déposée et solidifiée sur les bords du verre lors de l’encapsulation des cellules. Totalement autonome, ce robot chauffe la lame qui sert à retirer la matière et alimente le poste en charge de l’encadrement. Autant d’atouts technologiques qui positionnent l’usine de Sillia Energie comme l’une des plus automatisée de l’Hexagone !
En savoir plus…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés