Le stade Skagerak Arena en Norvège est alimenté e énergie solaire

Skagerak Energilab est un projet énergétique unique en son genre testé sur un stade de football en Norvège. Ce projet comprend un micro-réseau alimenté à l’énergie solaire et une automatisation avancée du réseau. Il fournit des informations utiles pour le réseau électrique du futur. Et la notion de club de football « vert » prend tout son sens lorsque les projecteurs à énergie solaire sont allumés et que le match à domicile commence.

Le projet Skagerak Energilab repose sur une combinaison inhabituelle dans un club de football, où des experts du football travaillent avec des spécialistes de la technologie solaire. Le club de football Odds veut être le club de football le plus vert d’Europe. Pour ce faire, son Skagerak Arena a déployé la dernière technologie énergétique pour intégrer les énergies renouvelables dans la communauté urbaine en utilisant des microgrids et des capacités de stockage d’énergie. «Ce projet a démarré avec la folle idée qu’il devait être possible d’utiliser le toit de notre arène pour quelque chose d’utile», a déclaré Einar Håndlykken, directeur général d’Odd’s Ballklubb. «Maintenant, j’espère que cette solution inspirera les autres stades, dotés d’un grand toit, à collaborer avec ceux qui développent nos systèmes énergétiques.»

5 700 m² de capteurs pour 800 kWc de puissance

Dans le cadre du nouveau laboratoire d’énergie, l’ensemble du toit de la Skagerak Arena est recouvert de 5 700 mètres carrés de modules solaires, d’une puissance nominale de 800 kWc. La batterie et le système de gestion de l’énergie garantissent une utilisation maximale de l’énergie renouvelable, même par faible luminosité. Le système photovoltaïque alimente non seulement les projecteurs, mais fournit également au quartier de l’électricité produite localement. Qui plus est, il permet au service public de recueillir des informations sur la manière dont un système «prosumer» – où les consommateurs produisent et consomment de l’électricité – fonctionne dans des conditions différentes. «Le secteur de l’énergie se développe, tant dans la production que dans la distribution. Skagerak Energilab est un projet important car, grâce à cela, nous allons acquérir une expérience pratique sur la façon dont une production locale joue avec le réseau établi », a déclaré Knut Barland, PDG de Skagerak Energi.

Partenariat technique avec ABB

La société ABB a inauguré le laboratoire d’énergie en collaboration avec Skagerak Energi. Elle a conçu et exécuté le projet avec les onduleurs solaires à chaînes solaires ABB AbilityTMPVS et la technologie ABB Ability ™ e-mesh ™, y compris un système de gestion de l’énergie (EMS). La solution permettra à Skagerak Energi d’exécuter un scénario optimal d’affectation de la charge en utilisant les prévisions de charge et la production photovoltaïque, et en tenant compte de l’évolution des prix de l’électricité. ABB fournira également ses services techniques au laboratoire de l’énergie pour les cinq prochaines années. «Skagerak Energilab est un bon exemple de la manière dont la technologie de pointe du réseau transforme l’écosystème de l’énergie», a déclaré Steffen Waal, directeur général d’ABB en Norvège. «C’est une étape importante dans l’obtention de données de terrain et de connaissances sur les réseaux électriques de demain.»

ABB Ability ™ e-mesh ™ est une solution tout-en-un d’automatisation et de contrôle offrant aux opérateurs de réseau une vue de cockpit unique intégrée verticalement à leurs ressources d’énergie distribuées (DER) telles que les microréseaux, les systèmes de stockage d’énergie par batterie (BESS) et la production d’énergie renouvelable. ABB Ability e-mesh EMS est applicable pour les locaux ou les flottes. La gamme e-mesh s’étend du stockage d’énergie modulaire et des microréseaux au contrôle des équipements de l’usine, aux services de cloud computing et aux analyses avancées pour la prise de décision et les applications sur mesure. ABB est un pionnier de la technologie des micro-réseaux et de BESS, avec une base installée de micro-réseaux et de BESS qui totalisent plus de 450 MW dans le monde et plus de 170 installations desservant des communautés isolées, des îles, des services publics et des campus industriels.
Voir la vidéo…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés