Le soleil de Sibérie stocké dans des batteries Saft

L’accord signé par le groupe russe Hevel et Saft porte sur l’intégration de systèmes de stockage d’énergie lithium-ion dans des centrales solaires afin de fournir une énergie propre et fiable dans la région de l’Altaï. Un projet-pilote est en cours d’installation sur le site de la centrale solaire de 10 MW de Kosh-Agach, près de la frontière avec la Mongolie.

Saft et le groupe Hevel, principal constructeur de modules solaires et développeur de projets photovoltaïques en Russie, ont récemment signé un accord portant sur le développement de systèmes de stockage d’énergie (ESS) à l’échelle du mégawatt destinés à des fermes solaires situées en Altaï, une région isolée de Sibérie méridionale.

Pour un approvisionnement fiable et prévisible

L’utilisation de la technologie de stockage d’énergie au lithium-ion (Li-ion) de Saft dans ces centrales assurera un approvisionnement en électricité fiable et prévisible, ainsi qu’une gamme de services auxiliaires conçus pour maintenir la stabilité des réseaux électriques locaux. Hervé Amossé, vice-président exécutif de la division Transports, Télécom et Réseaux Électriques de Saft, a déclaré : « Cet accord avec Hevel marque une étape importante qui permet à Saft de déployer pour la toute première fois un système de stockage d’énergie ESS dans le cadre d’un projet mené en Russie. Nous nous félicitons de contribuer à la fourniture d’une électricité fiable et propre dans l’une des dernières régions sauvages encore relativement préservées de notre planète. A mesure que le projet évoluera vers une dimension commerciale, nous envisageons d’explorer la possibilité d’acquérir des éléments-clés, tels que les systèmes de conversion d’énergie, au sein de la Fédération de Russie. »

Igor Shakhray, CEO du groupe Hevel, a, pour sa part, déclaré : « L’intégration de systèmes de stockage d’énergie de grande envergure dans les centrales solaires ouvre la voie à la prochaine phase du développement d’énergies renouvelables en Russie, une industrie dont la capacité avoisine actuellement 6 gigawatts. De telles solutions sont indispensables pour accroître la flexibilité et la distribution de la production solaire installée. »

S’étendant sur 92 900 kilomètres carrés, la République de l’Altaï compte un peu plus de 205 000 habitants (à titre de comparaison, l’État américain de l’Indiana occupe la même superficie pour 6,5 millions d’habitants). Outre les Montagnes dorées de l’Altaï, un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, la République abrite un parc transnational, trois domaines protégés au niveau fédéral, plus de 120 monuments naturels, ainsi qu’un nombre croissant de parcs naturels régionaux et de réserves naturelles.

Un projet pilote en cours

Le groupe Hevel prévoit de réduire les coupures d’énergie dont est actuellement victime la République de l’Altaï en déployant un programme d’électrification basé sur une énergie solaire fiable, efficace et 100 % respectueuse de l’environnement. Le groupe russe exploite déjà quatre centrales solaires d’une capacité totale de 40 MW qu’il entend porter à environ 140 MW d’ici à 2020. Hevel prévoit par ailleurs d’utiliser des systèmes de stockage d’énergie (ESS) dans des centrales électriques hors réseau situées en Sibérie et d’autres régions d’Extrême-Orient.

Un projet-pilote intégrant un système Li-ion conteneurisé Saft Intensium Max est actuellement mené dans la centrale solaire de Kosh-Agach dans le but de démontrer les capacités de la technologie de stockage d’énergie (ESS). Avec plus de 300 jours sans nuage par an, Kosh-Agach est l’un des endroits les plus ensoleillés de Russie. En fonction des résultats du projet-pilote, l’étape suivante portera sur la mise en œuvre commerciale de ce projet : plusieurs unités ESS d’une puissance totale supérieure à 20 MW, essentiellement dans des sites hors réseau, devraient être installées entre 2020 et 2022.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés