KEMWATT : première mondiale dans le stockage d'énergie avec une « batterie « bio »

Kemwatt annonce avoir conçu, réalisé et testé avec succès le premier prototype industriel de Batterie Redox Flow Organique de 10 kW, capable de stocker l’électricité issue des énergies renouvelables ou de soutenir les réseaux électriques et les micro-réseaux. Basée sur sa chimie et son stack (convertisseur d’énergie) innovants, cette toute première batterie Redox Flow Organique non corrosive de dimension industrielle a nécessité deux années de développement à la startup française. Elle ouvre la voie à des solutions de stockage simples, fiables et moins coûteuses, et représente une étape majeure pour l’expansion des énergies renouvelables, des réseaux intelligents et des micro-réseaux à travers le monde.

Stocker et restituer de grandes quantités d’énergie plus proprement

En dépit des efforts faits pour lutter contre le réchauffement climatique et au moment où les énergies renouvelables deviennent compétitives avec le fossile et le nucléaire, le développement de l’énergie propre est aujourd’hui limité par le problème du stockage et de la gestion de l’intermittence de sa production.

Les Batteries Redox Flow apportent une solution en stockant de nombreuses heures de production d’énergie, telles que l’énergie éolienne la nuit ou l’énergie solaire le jour, de façon chimique, dans des électrolytes liquides. Cependant, jusqu’à présent ces batteries utilisent des électrolytes corrosifs car baignant en milieu acide souvent à l’origine de fuites ayant des conséquences néfastes sur la fiabilité du système, sa durée de vie, sa sécurité et l’environnement.

Grâce à une chimie basique et non-corrosive, utilisant des molécules plus naturelles, la batterie Redox Flow Organique de Kemwatt résout ces problèmes et permet des applications à grande échelle, qu’elles soient industrielles ou pour des sites isolés.

Faciliter le développement des énergies renouvelables à grande échelle et le déploiement de micro-réseaux

Cette technologie permet de mettre en œuvre les énergies renouvelables partout : avec peu de maintenance et des durées de vie comparables à celles des éoliennes ou des parcs solaires auxquels ils sont connectés, ces systèmes seront intégrés à des réseaux intelligents dans l’Union Européenne et aux Etats-Unis mais aussi dans les pays en voie de développement notamment pour soutenir le déploiement de micro-réseaux.

« Notre ambition est d’accélérer le développement et l’adoption des énergies renouvelables à travers le monde » explique François Huber, le président de Kemwatt. « Nos systèmes alimenteront des micro-réseaux dans les zones rurales du monde entier et apporteront une solution énergétique propre et moderne à plus d’un milliard de personnes qui n’ont pas accès à l’électricité. »

Dans les mois qui viennent, la technologie de Kemwatt sera testée dans diverses applications, en partenariat avec des clients, afin de finaliser le développement produit et d’initier les ventes rapidement. Une levée de fonds est prévue début 2017 pour mettre en œuvre ces étapes clés.

Encadré

A propos de KEMWATT

Créée en 2014 et située à Rennes (France), KEMWATT conçoit et développe une technologie innovante de Batteries Redox Flow utilisant des électrolytes organiques. Avec sa technologie brevetée, KEMWATT vise le marché mondial du stockage stationnaire de l’énergie. Depuis 2014, KEMWATT est soutenue par deux fonds, Go Capital et Emertec, la SATT Ouest Valorisation et des investisseurs privés (Pierre-Yves Divet et l’équipe de management). De plus, KEMWATT a reçu plusieurs récompenses, avec des subventions et des prêts de BpiFrance, l’Ademe et le ministère de l’Education & de la Recherche.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés