Inauguration du premier Opticube de Sunoptimo en présence du ministre wallon de l'énergie Paul Furlan

Le 24 dernier, la société Sunoptimo inaugurait son premier Opticube en présence du ministre wallon de l’énergie Paul Furlan. Bertrand Fontaine, CEO de Sunoptimo, a rappelé le contexte et les raisons pour lesquelles Sunoptimo pense que ce nouveau produit va participer de manière importante aux objectifs de réduction de gaz à effets de serre : « 50% des besoins énergétiques sont des besoins en chaleur dont une grande partie pour les gros consommateurs (Industrie, services,Vs ménages). 80% des énergies primaires utilisées sont des énergies fossiles qui rejettent du CO2 dans l’atmosphère. C’est grâce aux énergies renouvelables que nous allons solutionner une partie du problème. Dans les ENR, chaque technologie a des avantages et des inconvénients. Le solaire thermique est la plus noble avec le moins de désavantages (rendement/efficacité très élevé (Vs PV), autoconsommation, pas de déforestation (Vs Biomasse), pas de modification du paysage (Vs éolien), pas d’utilisation de surface agricole (Vs Biocarburant), consommable gratuit (Vs Pellet, Pompe à chaleur), longévité (>30 ans), technologie maîtrisée (Vs nouvelles technologies) ».

« Pourquoi alors le solaire thermique n’a pas la place qu’il mérite ? » interroge Bernard Fontaine. La complexité et le temps d’installation des systèmes « intrusifs » font que les coûts d’installation sont très importants et ont déjà généré un certain nombre de contre références. Ces coûts d’installation représentent souvent près de la moitié du coût payé au final par le client : besoin de grue, main d’œuvre spécialisée, temps de montage Une étude récente montre que le solaire thermique pourrait, d’ici 2050 représenter 47% des besoins en chaleur de l’Union européenne alors qu’il représente moins de 1% actuellement. Pour cela, il faut entre autre, que les entreprises du secteur solutionnent certains freins. C’est dans ce contexte que Sunoptimo pense pouvoir participer activement au développement de ce marché avec l’Opticube.

L’Opticube est un kit solaire thermique « grand système » complet dont toute la partie technique complexe a été réfléchie, intégrée et pré-montée dans un conteneur qui va servir de support aux structures fournies, sur lesquelles seront placés les rails et capteurs solaires qui font également partie du kit. Le principe est que toute personne qui est capable de suivre un manuel de type Lego ou Ikea devrait être capable de réaliser le montage de l’Opticube. Tout a été pensé pour un montage très rapide et très facile. A trois personnes, en trois jours, un Opticube de 100m² peut être monté et produire de l’eau chaude. Cela permettrait par exemple à un gros consommateur d’eau chaude d’utiliser son service technique pour faire le montage de manière à ce que le partenaire de Sunoptimo n’ait plus qu’à faire la vérification et la mise en service par exemple. Un des objectifs majeurs de Sunoptimo est en tout cas de faire en sorte que les coûts d’installation sur place soient fortement réduits afin de permettre un coût global de l’installation revu considérablement à la baisse.

Le second objectif est également de permettre une commercialisation facilitée aussi bien à travers des installateurs solaires actuels qui verront dans l’Opticube l’opportunité de pouvoir proposer des systèmes solaires thermiques moins chers, mais également de permettre à d’autres profils de partenaires de proposer cette technologie. L’Opticube est basé sur le principe de l’auto-vidange afin aussi d’éviter les problèmes de surchauffe.

Le ministre Paul Furlan a rappelé le besoin de se diriger vers non seulement une rationalisation de l’utilisation de l’énergie mais également vers les énergies renouvelables en remplacement des énergies fossiles. Il a exprimé les raisons de sa volonté de participer à cette inauguration pour a-t-il dit mettre en avant les entreprises comme Sunoptimo qui ont de grandes ambitions et qui vont clairement participer, à travers leurs innovations, à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés dans le cadre du réchauffement de la planète.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés