Hyoshiga Ike: une nouvelle centrale PV flottante de Ciel & Terre au Japon

La centrale solaire flottante de 2,7 MWc, construite avec la technologie Hydrelio® de Ciel & Terre, a récemment été connectée au réseau électrique japonais avec succès. À l’origine de ce projet, entre autres, Energy Bank Japan (EBJ), une filiale de Osaka Gas Company, et JFE Plant Engineering Corporation. Ce générateur solaire situé dans la ville de Kobe, a pris en compte à la fois l’agriculture et une caractéristique historique du site…

Fin mars dernier, un nouveau projet conçu et fourni par Ciel & Terre a été connecté au réseau électrique japonais. Avec ses nombreuses étendues d’eau intérieures inutilisées, le Japon dispose d’un potentiel considérable pour accueillir le solaire flottant. Hyoshiga Ike représente 2,7 MWc supplémentaires par rapport aux 128 MWc déjà mis en œuvre dans le pays par Ciel & Terre, leader mondial en la matière. Détenue par EBJ et construite par JFE Plant Engineering, cette centrale fournit de l’électricité pour les services publics et bénéficie des tarifs de rachat garantis afin de continuer à sensibiliser la population à la technologie et à promouvoir l’énergie solaire flottante. Hyoshiga Ike devrait générer 3 138 474 kWh, ce qui équivaut à la consommation annuelle d’environ 872 foyers. Avec à la clé une réduction des émissions de CO2 jusqu’à 163 tonnes.

Un partenariat pour continuer l’expansion flottante du solaire flottant au Japon

JFE et EBJ (Energy Bank Japan) sont deux parties prenantes bien connues du marché solaire flottant japonais travaillant avec Ciel & Terre. JFE est un EPCiste réputé pour sa méthode d’ingénierie. Il a également été l’un des premiers clients à appliquer un système solaire flottant (Maeno Ike, 2014). EBJ est une société affiliée à Osaka Gas et a pour ambition de disposer d’installations de qualité en énergies renouvelables, ce qui explique son implication dans des projets solaires flottants, notamment de Ciel & Terre. En fait, Hyoshiga Ike est le 8ème projet issu de la collaboration de ces deux entités et de Ciel & Terre, et le troisième de la zone géographique. Les trois centrales représentent 5,12 MWc. Après cinq ans de développement soutenu de l’énergie solaire flottante au Japon, cette technologie jouit d’une grande renommée sur le marché national. Cet impact positif permet de promouvoir cette solution éprouvée et brevetée, respectueuse de l’environnement et économique, dont la fiabilité et la rentabilité sont reconnues au Pays du soleil levant.

Une technologie qui respecte l’agriculture et la culture locale

La ferme solaire flottante d’Hyoshiga Ike repose sur un étang d’irrigation, ce qui signifie que l’eau contenue dans le réservoir sert à arroser les plantations. Cela nécessite l’utilisation de matériaux inoffensifs pour la technologie Hydrelio®. Grâce au retour d’information sur les projets précédents, le propriétaire a pu évaluer la sécurité de l’installation en ce qui concerne l’agriculture locale et s’engager sans crainte. La centrale photovoltaïque flottante de Hyoshiga Ike est également installée au-dessus d’un site historique, un sanctuaire pour la bonne récolte, qui se découvre lorsque le niveau de l’eau baisse. Ce site est un lieu de culte puisqu’il s’agit d’un symbole culturel pour tous les agriculteurs locaux. Une zone laissée libre de tout capteur a donc été conçue par Ciel & Terre afin que cet espace sacré soit à découvert. L’Hydrelio® de Ciel & Terre préserve à la fois l’agriculture… et la culture locale.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés