Candidature de Lyon aux côtés de Munich et Vienne à l'appel européen « Smart Cities and Communities »

Lyon Confluence, aménageur du quartier de La Confluence®, annonce le dépôt de la candidature de la Métropole de Lyon aux côtés de Munich et Vienne à l’appel « Smart Cities and Communities » (Villes intelligentes et communautés), dans le cadre de H2020, programme européen de financement de la recherche et de l’innovation sur la période 2014-2020. Clôturé le 5 mai dernier, l’appel « Smart Cities and Communities » organisé par la Commission Européenne bénéficie d’une enveloppe de 108 millions d’euros et vise à déployer à large échelle des solutions qui intègrent l’énergie, les transports et les technologies à travers des projets phares pour des villes et des communautés intelligentes. La réponse est attendue à l’automne.

« Cet appel représente une réelle opportunité pour les métropoles européennes de se regrouper en consortium afin de travailler ensemble sur la mise en œuvre concrète de la ville intelligente. Forts de l’expérience que nous avons acquise dans le quartier de La Confluence depuis le lancement de ce projet urbain de grande ampleur il y a quinze ans, nous sommes ravis de la présence de Lyon dans cette candidature aux côtés des villes dynamiques que sont Munich et Vienne » explique Pierre Joutard, directeur général de Lyon Confluence.
Intitulée « Smarter Together » (« plus intelligents ensemble »), cette candidature porte sur une demande de financement de 25 millions d’euros et réunit :

les trois villes Lyon, Munich et Vienne, de taille similaire, en pointe en matière d’excellence énergétique et de mobilité
les « villes suiveuses », Saint-Jacques-de-Compostelle, Sofia et Venise, au fort patrimoine à éco-rénover
les « villes observatrices », Kiev et Yokohama, une des villes les plus avancées dans le monde sur le chemin de la ville intelligente.

Largement impliquée dans la maîtrise de l’énergie et la préservation de son environnement, Lyon Confluence a mis en œuvre depuis fin 2011, en coopération avec Nedo, agence japonaise de l’énergie, un démonstrateur, « Lyon Smart Community ». Implanté dans le quartier de La Confluence et exemplaire par son ampleur et la qualité de ses innovations, il est conduit par Lyon Confluence et Toshiba afin d’initier la première étape vers un éco quartier à énergie positive, de désengorger la ville et dé-carboner les déplacements urbains, d’assister les usagers dans la maîtrise de leur consommation énergétique et de piloter la collecte et l’analyse des informations.

Les expérimentations menées dans le cadre de ce démonstrateur ont permis de définir cinq groupes de solutions concrètes intégrées qui pourront être déployées à plus large échelle dans le cadre du projet « Smarter Together » :

des lieux dédiés à l’information et à la concertation afin de prendre en compte le rôle du citoyen
un réseau de chauffage urbain connecté au réseau intelligent
une éco-rénovation de l’habitat existant intégrant des outils de maîtrise de la consommation énergétique
un système de gestion de l’énergie et des outils de pilotage
une mobilité durable (véhicules électriques).

Par ailleurs, le consortium regroupe :

une trentaine de partenaires (instituts de recherche, bureaux d’études, industriels, collectivités) comme ERDF et Toshiba qui vont apporter leur expertise dans les domaines de l’énergie, du transport ou des technologies
le WWF et Nedo qui lui apportent son soutien.

« Cette candidature contribue fortement à faire de Lyon une ville encore plus durable et intelligente, en poussant plus loin l’éco-rénovation du bâti existant, la mobilité électrique, la production d’énergie grâce à la biomasse ou encore la maîtrise de la consommation. C’est une chance unique d’avancer avec d’autres métropoles européennes vers la ville de demain » ajoute Pierre Joutard.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés