Analyse/Des PPA bientôt signés en France avec Orygeen

A l’instar de l’autoconsommation, les Power Purchase Agreements sont-ils le futur commercial de l’énergie solaire à l’heure où les tarifs d’achat décroissent comme peau de chagrin ? Pour l’heure, une centaine de PPA a été signée dans le monde. Ils se développent aux Etats-Unis et en Amérique du Sud. En France, ils en sont à leurs balbutiements. Mais leur pertinence suscite de l’intérêt. Le point avec Jean-Pierre Riche de la société Orygeen.

Créée en avril 2017 pour répondre aux problématiques globales énergétiques des entreprises (voir encadré) la société Orygeen dont l’actionnaire majoritaire n’est autre qu’un des fonds du groupe de gestion d’actifs Aqua très présent dans le domaine de la transition énergétique accompagne les entreprises dans le montage de protocoles d’achat d’énergies propres via des Power Purchase Agreements. Les PPA sont en effet des accords d’achat à long terme d’énergie renouvelable éolien ou solaire, signés directement entre un consommateur et un producteur d’énergie.

Coopération Orygeen et Solvay Energies Services

Pour ce faire, Orygeen basée à Montrouge s’est même associée avec l’agrégateur d’énergies renouvelables Solvay Energies Servives (SES) afin de proposer cette nouvelle solution énergétique aux entreprises. « Nous souhaitons accompagner nos clients dans la gestion de leur approvisionnement en énergie et dans la mise en œuvre de leurs engagements en faveur de la transition énergétique. Solvay Energy Services est un acteur engagé dans le développement durable et met à profit son expérience industrielle et commerciale pour offrir à ses clients un accès compétitif aux énergies renouvelables» commente Pascal Chalvon Demersay, Président de Solvay Energy Services. « Cette démarche s’inscrit également dans l’engagement du groupe Solvay pour la lutte contre le changement climatique». « Grâce à cette collaboration, Orygeen va compléter les leviers à disposition des entreprises françaises et européennes pour atteindre leurs objectifs d’émissions de CO2 et contrôler leurs coûts d’énergie sur le long terme. Le marché actuel de l’énergie en France réunit toutes les conditions pour permettre l’émergence des PPA, en fort développement depuis 4 ans aux Etats-Unis» explique Jean-Pierre Riche, Directeur Général d’Orygeen.

PPA : une source d’énergie compétitive à prix fixe sur le long terme

Pour l’heure, on peut évoquer le projet de PPA en cours de réalisation entre Akuo Energy et le moteur de recherche européen Qwant qui au-delà de respecter la vie privée des internautes, désire également respecter l’environnement. Mais la démarche demeure encore confidentielle en France. Pourtant, pour Orygeen, le temps des PPA est désormais venu. « Les PPA sont un complément aux solutions d’autoconsommation d’énergie solaire produite sur site que nous développons depuis quelques mois avec de nombreux clients. Ils ont plein davantage à l’heure où la France s’apprête peu à peu à sortir du complément de rémunération. Le PPA est facilitateur, il permet de raccourcir les temps de développement des projets avec des gains financiers à la clé. Ils vont dans le sens de l’histoire » assure Jean-Pierre Riche. Ce type d’engagement permet de contribuer à la réalisation de nouveaux projets de production d’énergie renouvelable ou d’étendre la durée de vie d’actifs existants. Il permet aussi à l’entreprise cliente d’accroître la part d’énergie renouvelable dans son mix énergétique et d’avoir un accès à une source d’énergie compétitive avec un prix fixé et stabilisé sur le long terme (10 à 20 ans).

Le temps de l’évangélisation des corporate

Reste que l’une des problématiques majeures des PPA repose sur le risque de solvabilité du partenaire industriel engagé sur ce type de contrat de long terme. Aujourd’hui, Orygeen est en contact avancé avec une dizaine de groupes Corporate internationaux et de grande surface financière pour lesquels les PPA représentent une option plus que crédible. « On parle là d’1 TWh de PPA à venir. Cela prend un peu plus de temps que prévu. Il nous faut bien identifier ces projets, convaincre les « corporate » qui ont des temps de décision très longs, du bien fondé de ces nouveaux modèles énergétiques. Nous sommes dans le temps de l’évangélisation, de la prise de conscience avec des grosses différences de maturité sur le sujet. Nous nous apercevons également que « corporate » et développeurs ne parlent pas le même langage » souligne Jean-Pierre Riche. Dans ce contexte, Orygeen, intermédiaire indépendant, apparaît comme un facilitateur de la relation corporate/développeur capable de forcer la décision. Car de leur côté les développeurs ont aussi besoin d’être rassurés lors d’un engagement via un PPA. Une grande signature type groupe du CAC 40 est à même d’instaurer un climat de confiance. « Notre alliance avec un agrégateur comme Solvay est elle aussi de nature à apporter des garanties et des contreparties en cas de défection du partenaire » confirme Jean-Riche.

En sus des contrats PPA, Orygeen ne s’interdit pas non plus de proposer à ses clients des solutions d’autoconsommation sur site par tiers investissement. « Ces dispositifs sont très compétitifs. Nous évitons les coûts de transport mais nous sommes très vite limités par les contraintes physiques » conclut-il. En fait, PPA et autoconsommation sont complémentaires pour parfaire le mix énergétique et donner une vraie coloration verte à un site industriel. Orygeen espère les signatures de ses premiers PPA français au cours du premier semestre 2018.

Encadrés

Quid d’Orygeen?
Née de la fusion de trois acteurs du secteur de l’énergie, Orygeen propose une offre à 360 degrés pour faciliter la transition énergétique des entreprises grâce à l’expertise de ses ingénieurs et au savoir-faire technique d’opérateurs spécialisés. Non seulement, Orygeen accompagne individuellement les entreprises depuis une vision globale jusqu’à la réalisation sur chaque site, mais elle anticipe aussi les évolutions technologiques pour construire des solutions durables et rentables à long terme. L’ambition d’Orygeen est de devenir le partenaire de référence de la performance énergétique et environnementale des acteurs économiques. Pour atteindre cet objectif, Orygeen a développé « World Class Energy Performance », une méthode d’optimisation et de management de la performance énergétique, inspirée de la performance industrielle. Elle repose sur quatre piliers : l’efficacité énergétique, la diversification du mix énergétique et l’utilisation des ENR, le stockage et la flexibilité et les achats d’énergie dont font partie les PPA.
Plus d’infos…

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés