1 000 km de routes couvertes de panneaux solaires d'ici à cinq ans : le « road movie » solaire de Ségolène Royal

Avec la ministre de l’écologie et de l’énergie, Ségolène Royal, il se passe toujours quelque chose. Lors des vœux du Groupement des autorités responsables de transport (GART) le mercredi 20 janvier au soir, Ségolène Royal, a surpris son monde avec l’annonce de la création de 1 000 kilomètres de routes couvertes de panneaux solaires d’ici à cinq ans. Un scénario étonnant pour un « road movie » solaire à venir ! Les premiers rushs seront tournés dès cette année avec un premier test de cellules photovoltaïques expérimentées sur des routes. Un appel d’offres a été lancé, les premiers tests devraient avoir lieu dès le printemps.

La route du soleil

Le premier rôle devrait être tenu par la société Colas, filiale de Bouygues, qui avait annoncé au mois d’octobre avoir mis au point un revêtement routier incorporant des cellules photovoltaïques enrobées dans un matériau multicouche fait de résines et de polymères. Avec cette innovation, l’énergie solaire est captée à travers une feuille de silicium polycristallin qui produit du courant. Raccordées à un bâtiment ou au réseau de distribution d’électricité d’ERDF, les dalles peuvent « s’adapter à tous les types de routes » et « supporter la circulation de tout type de véhicules, y compris les poids lourds », avaient expliqué les experts société.

Sous les projecteurs : un kilomètre de route devrait éclairer une ville de 5 000 habitants

Une trentaine de millions d’euros va être débloquée pour parfaire la technologie et lancer les tests. En matière de performance, un tronçon de 4 mètres (20 m2 de surface équipée) permettra d’approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage) annonce l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Et un seul kilomètre de route assurera l’éclairage d’une ville de 5 000 habitants. Sous les projecteurs ! D’aucuns estiment qu’équiper déjà massivement les toitures des centres industriels et commerciaux qui s’étalent sur l’ensemble du territoire français, pourrait être plus pertinent et surtout beaucoup plus simple à l’aube du lancement attendu de l’autoconsommation. Rien à faire, Ségolène Royal ose donc « l’Easy Rider » du solaire en ce début d’année 2016 couplé au remake de Sans Toit, Ni Loi !

Cet article est publié dans Actualités. Ajouter aux favoris.

Les commentaires sont fermés